Séries

Stranger Things (Saison 1) : trick or treat ?

0

Halloween approchant à grands pas, comment ne pas s’intéresser à la désormais mondialement célèbre série Strangers Things qui vient de sortir sa deuxième saison sur Netflix ? Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler (et je ne sais pas comment ils ont fait), pour ceux qui aiment les années 1980, pour ceux qui aiment le fantastique, pour ceux qui aiment le suspense, ne cherchez plus, Stranger Things est la série qui vous convient !

En reprenant habilement les codes des films et séries des années 1980 façon Spielberg avec une touche de Stephen King qui n’est pas sans nous rappeler E.T. et les Goonies, la série nous plonge immédiatement dans cette petite ville perdue de l’Indiana qu’est Hawkins. Tout s’emballe pour un groupe de jeunes adolescents quand un des leurs disparaît mystérieusement sans laisser de traces. La venue d’une fillette au crâne rasé et aux aptitudes surnaturelles ne fera alors que renforcer l’atmosphère étrange qui s’installe peu à peu sur la petite bourgade. Le scénario bien que simple et classique fait la force de la série. Sans trop se prendre la tête, l’intrigue se noue et se dénoue avec une telle fluidité que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les rebondissements sont maîtrisés, de ce côté-là, aucune crainte à avoir ! Les Duffer ont en tout cas réussi à nous donner des personnages familiers et plus qu’attachants et je pense que c’est là que réside l’intérêt de la série. Les acteurs sont impressionnants et tous très justes dans leur interprétation (petit bémol quand même pour « papa » qui convainc malheureusement moins que ses homologues).

Wynona Rider, qui est maintenant une habituée de ces ambiances rétro et fantastique (Beetlejuice, Edward aux mains d’argent), délivre ici une performance troublante dans la première saison : son rôle de mère paniquée par la disparition de son enfant est tout bonnement déchirant. Mais la vraie révélation de Stranger Things, c’est son petit groupe d’adolescents et notamment la jeune Millie Bobby Brown alias Eleven qui crève l’écran et compose avec une justesse rarement vue de la part d’une actrice aussi jeune dans un rôle aussi peu loquace.

Comme toutes la plupart des séries phénomène de Netflix, la série est irréprochable visuellement. Les images sont travaillées, les couleurs soigneusement choisies et la musique… quelle musique ! Grand plongeon dans les années 1980, la BO saura convaincre ses adeptes comme ses détracteurs sans aucun doute ! Petite mention au générique simple mais efficace qui annonce immédiatement la couleur.

En somme, Stranger Things c’est des monstres, du suspense, de l’inattendu, une ambiance un peu Halloween mais surtout une (très) bonne série à binge-watcher pendant ces 5 jours de répit !

9

Logan Lucky : Ocean’s 7 Eleven

Previous article

Laissez bronzer les cadavres : quand l’originalité devient un vilain défaut…

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *