Séries

American Gods (Saison 1) : les dieux sont parmi nous…

0

Les dieux sont parmi nous : ils existent tant que les hommes veulent bien dédier un peu de leur temps à croire en eux. Le jour où la foi laisse la place à l’oubli, ils disparaissent comme de simples mortels. Au gré des nouvelles croyances, des dieux naissent et d’autres meurent. Tel est le concept simple mais séduisant à la base d’American Gods. Autant le dire tout de suite, la série fait honneur à son ambition de départ et cette première saison est une réussite.

On suit donc un certain Shadow Moon qui sort tout juste de prison et s’apprête à retrouver celle qui lui est chère. Seulement voilà, après une rencontre fortuite avec un certain M. Wednesday, qui lui propose un emploi parfaitement mystérieux, tout prend un tour inattendu. Et ce M. Wednesday sait se montrer persuasif, avec un brin de violence mais sans jamais se salir les mains. Sa proposition devient bientôt la seule issue possible pour Shadow qui avec un spectateur tout aussi paumé, est embarqué dans une histoire qu’il ne maîtrise pas.

Difficile à priori de se faire une idée claire sur une série après une seule saison. Pourtant, American Gods parvient à imposer une signature visuelle tellement marquante qu’on ne peut avoir de doutes sur son identité graphique très particulière qui est une réussite. Cette première saison est un véritable plaisir pour les yeux si on adhère à cet univers un peu extrême, aux couleurs saturées et violentes, qui se donne généreusement en spectacle. Aussi extrême que versatile : dans American Gods, l’onirisme côtoie un humour noir (très efficace par moments) et même un certain kitsch. Il y a une volonté d’osciller entre différents tons tout le long de cette saison.

8

Jurassic World – Fallen Kingdom : un air de déjà vu…

Previous article

Rétrospective : Sonatine, mélodie mortelle de Takeshi Kitano

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login/Sign up