Cinéma

The Sisters Brothers : évadez-vous dans l’Amérique de la Ruée vers l’Or…

0

Jacques Audiard, connu pour De Rouille et d’Os ou Dheepan, s’approprie le genre du western dans une production indépendante américaine. Le film est une adaptation du roman Sisters Brothers de Patrick deWitt, qui raconte l’histoire des frères Sisters, un duo de tueurs professionnels qui exercent leur talent dans l’Ouest américain de la ruée vers l’or.

Avec une histoire captivante, de bons acteurs, des chevaux, des pistolets et les paysages du Far West américain, le film ne pouvait qu’être réussi. Mais Audiard lui apporte une profondeur en construisant des personnages subtils, marquants et vrais. Sisters Brothers relate une course-poursuite entre les frères Sisters et le duo que forment Morris et Warm, ce dernier détenant une formule jalousée. Mais c’est aussi une course poursuite entre les frères Sisters et leur passé, et entre les frères eux-mêmes : en effet Eli, le plus âgé des frères Sisters, tente tout au long de leur trajet de retrouver le statut d’aîné que son frère cadet Charlie semble s’être approprié depuis la mort de leur père.

Le rythme du film est une de ses grandes forces, car Jacques Audiard ne fait pas partie de ces « auteurs » qui oublient que le but premier d’un film est de captiver les spectateurs. Sisters Brothers est un savant mélange de scènes d’action et d’autres scènes plus touchantes, qui nous fait oublier le temps qui passe et divertit tout en faisant naître la réflexion. On peut ainsi penser à la rencontre entre Eli et une prostituée sur laquelle il tente de projeter l’image d’une femme qu’il aime. Sa délicatesse la blesse plus encore que ne l’aurait fait sa brutalité, car elle entrevoit un amour auquel elle n’a pas droit, et qu’elle n’espère pas recevoir un jour. La scène est d’autant plus touchante qu’elle semble marquer une parenthèse dans la vie du héros, qui retrouve sa froideur de meurtrier quelques secondes plus tard.

D’autre part, le directeur de la photographie Benoît Debie offre des images d’une beauté à couper le souffle, marquées tantôt par la grandeur des paysages américains ou par la lumière particulière des soirées autour du feu. Je vous conseille d’ailleurs de vous approprier l’écran géant de vos grands-parents le temps d’une soirée, ou le home cinéma de la meilleure amie de la cousine de votre tante si vous en avez l’occasion (et si vous avez une tante qui a une cousine qui a une meilleure amie qui a un home cinéma), car regarder ce film sur un ordinateur est tout simplement frustrant.

Finalement que vous ayez envie de voir un bon western, un film émouvant, un film d’action, ou un beau film tout simplement, regardez Sisters Brothers, vous ne serez pas déçu.

9

VICE : Christian Bale, caméléon vedette du spectacle d’Adam McKay

Previous article

Alita – Battle Angel : scènes de combat recherchent scénario…

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login/Sign up