Articles

Rétrospective Hitchcock sur Arte : une occasion fascinante de mieux comprendre le cinéma…

0

Arte propose sur son site de redécouvrir Alfred Hitchcock, en adoptant des perspectives différentes de celles que le grand public peut avoir déjà connues.

L’entrée dans le monde d’Hitchcock se fait par un passionnant documentaire sur les entretiens accordés à François Truffaut, enregistrés, photographiés et surtout imprimés en un ouvrage qu’on a fortement envie de se procurer après le visionnage. On apprend ainsi que Truffaut pensait ce livre comme une pièce maîtresse de son œuvre, au même titre que ses films eux-mêmes : une raison de plus de le lire. Convoquant plusieurs grands d’aujourd’hui, dont Scorsese, De Palma, Linklater ou Kiyoshi Kurosawa, le documentaire nous expose comment un réalisateur travaille l’image, crée une atmosphère et suscite les émotions par la maîtrise du cadre, du montage… bref, de l’ensemble des moyens à sa disposition. De la rencontre improbable entre le maître du suspense hollywoodien et le jeune représentant de la nouvelle vague française naît non seulement le portrait fascinant d’un artiste injustement considéré comme « simplement » populaire, mais aussi une véritable théorie du cinéma. La magie de ces entretiens étant de réconcilier les cinéphiles les plus pointus et le grand public.

Une fois bercé par les voix des deux maîtres et fasciné par les extraits qui défilent, on a l’envie irrépressible de visionner intégralement l’œuvre de « Hitch », envie en partie satisfaite par Arte. Plusieurs des premières œuvres sont ainsi proposées, l’occasion de découvrir des films moins connus que Psychose ou Sueurs Froides, mais aussi de voir comment dès ses débuts Hitchcock a travaillé son style, son audace, et son inventivité. Chantage notamment, plusieurs fois mentionné dans le documentaire, en est une illustration parfaite. Premier film parlant d’Hitchcock, il est à la fois un recueil de plans au potentiel culte et de trouvailles techniques concernant le traitement sonore. On dit qu’Hitchcock a alors quasiment inventé la postsynchronisation : pour palier l’incapacité de l’actrice principale à jouer en parlant, celle-ci fut doublée par une autre comédienne. On trouve aussi des films de moindre importance, comme cette comédie légère, À l’Est de Shanghaï, malgré tout pleine d’inventivité amusante : une caméra qui tangue pour indiquer le mal de mer, des images floutées en vue subjective pour faire partager la sensation d’ivresse du protagoniste, etc. Le Ring, L’homme de l’île de Man et Meurtre viennent compléter cette belle série, que chacun pourra continuer de son côté s’il le souhaite.

N’ayez crainte : pour vous guider dans les méandres de sa très dense production, les membres de Making Of a voté pour leur Hitchcock préféré. Notre top 3 :

  1. Sueurs Froides
  2. La Mort aux Trousses
  3. Psychose

Mais aussi Les Oiseaux, La Corde, Le Faux Coupable, Fenêtre sur Cour, Le Crime Était Presque Parfait, Rebecca… bons films !

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon : quand il n’y a (presque) rien à sauver dans un film…

Previous article

La Favorite : une oeuvre qui mérite vos faveurs…

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login/Sign up